You are currently viewing L’OR physique, la seule protection

L’OR physique, la seule protection

La hausse de l’or est pour le moment contenue contrairement à la hausse de certaines autres matières premières. Ceci s’explique par le fait que le marché de l’or est important et que ces intervenants peuvent contrôler son prix sur le marché des « futures »: or-papier et produits dérivés adossés sur l’or.

La lecture de ce marché des futures de l’or nous dévoile peut-être le prolongement d’une guerre qui se déroule désormais sur le terrain monétaire.

Parallèlement, nous assistons à des achats d’or physique (lingots et pièces) toujours plus importants, de la part des particuliers mais aussi des banques centrales. Le rythme de ces achats massifs risque de s’accélérer.

Politique des Banques Centrales

La guerre en Ukraine et ses conséquences économiques ont complètement changé la stratégie des banques centrales.

Elles réalisent avec cette guerre la différence entre des actifs sans contrepartie et des actifs dépendant d’engagements de parties tierces.

De manière logique et dans un tel contexte, l’or physique retrouve le statut d’investissement prioritaire.

Sanctions contre la Russie

L’Union européenne a annoncé une batterie de sanctions financières contre la Russie, ses dirigeants et des personnalités proches du Kremlin, notamment un gel de leurs avoirs

Ce gel vise à limiter le droit d’accès aux avoirs et ressources économiques à leurs détenteurs. Il ne s’agit pas d’une perte de propriété, à la différence d’une saisie ou d’une confiscation mais d’une immobilisation de tous les fonds et actifs financiers détenus par la personne visée par les sanctions.

Celle-ci n’a plus aucun accès à ses comptes bancaires (ni à ceux de la société qu’il contrôle par exemple), elle ne peut plus payer ou recevoir de paiements, acheter de titres en Bourse, créditer son assurance vie, utiliser son carnet de chèques, etc. Les banques et institutions financières françaises ont d’ailleurs une interdiction absolue de réaliser ces opérations pour un client dont les avoirs sont gelés, au risque de s’exposer à de lourdes amendes.

Les sanctions imposées à la Russie prouvent que les canaux de règlements internationaux peuvent être fermés en quelques heures, et les réserves détenues à l’extérieur peuvent être saisies en un seul clic !

Risque de confiscation des économies du peuple russe

En cas de sanctions occidentales sévères alors que les forces russes envahissent l’Ukraine, les particuliers risquent de perdre leurs économies.

En effet, les économies du peuple russe pourraient être confisquées en réponse aux sanctions contre le pays, selon Nikolai Arefiev, membre du parti communiste du pays et vice-président du comité de la Douma d’État sur la politique économique en Russie.

Le gouvernement russe peut potentiellement saisir environ 60 000 milliards de roubles (soit près de 750 milliards de dollars) des épargnes des citoyens si les nations occidentales décident de bloquer tous les fonds étrangers de la Russie.

Stock d’or détenue par la Russie

Fortement impactée par les sanctions occidentales, la Russie peut se réjouir d’avoir d’importantes réserves de change en or, accumulées progressivement depuis de nombreuses années.

Depuis l’accès au pouvoir de Vladimir Poutine, les réserves d’or ont été multipliées par 5, portant son stock de 457 à 2298 tonnes d’or et plaçant la Russie au 5ème rang des réserves mondiales d’or. Et ce ne sont que les chiffres officiels…

L’or est alors un placement pour le moins rentable, du fait de l’envolée des cours, qui tombe à point nommé dans le contexte actuel.

Ces achats massifs d’or par la Russie s’expliquent par le souhait de la banque centrale russe de se dédollariser.

Tout comme la Chine, la Russie entreprend des démarches déterminées pour créer une alternative très viable à la tyrannie du dollar américain dans le monde de la finance et du commerce international.

D’ailleurs, en juillet 2020, l’or a dépassé le dollar dans les réserves de change russes !

Les banques centrales ont bien compris l’intérêt de posséder de l’or en augmentant ses réserves d’or par crainte que les relations avec les Etats-Unis ne se détériorent encore plus.

Cette thésaurisation pratiquée par les grandes puissances mondiales inquiète les Etats-Unis qui tentent de maintenir la suprématie du dollar afin que son économie ne sombre pas.

L’or et ses atouts

Contrairement aux autres actifs, il est impossible de geler les avoirs d’or détenus dans les coffres de la banque centrale à Moscou !

Ces achats se sont révélés d’autant plus judicieux que la hausse récente du cours du métal jaune représente une plus value réalisable de plus de 60 milliards de dollars pour le pays.

L’or est indéniablement l’actif sûr, indépendant de tout système, à portée de mains, échangeable dans le monde entier, offrant une protection de son patrimoine et s’érigeant comme un rempart contre l’inflation.

Laisser un commentaire